Déshumidification

Déshumidificateur d’air

  1. Déshumidificateur par compresseur :

    Cette technologie est la plus répendue en France. Les appareils fonctionnent de la même manière que celui d’un réfrigérateur. L’air est aspiré par un ventilateur, puis passe à travers une grille interne. Cet air est refroidie par le compresseur. Un choc thermique se crée et c'est cette différence de température entre l’air aspiré et le compresseur qui fait que l’eau condense et coule vers le réservoir.
  2. Le déshumidificateur par effet Peltier :

    Cette technologie est similaire aux déshumidificateurs à compresseur. La différence réside sur la présence de deux plaques, une chaude et une froide, au sein de l’appareil. L’air humide est aspiré puis après un échange thermique, condense et ruissèle vers le réservoir. Cette technologie est moins efficace que les déshumidificateurs à compresseur mais plus écologique et économique que les absorbeurs d’humidité dont la composition chimique est controversée.
  3. Les deux technologies dites à compresseur et effet Peltier ont une limite. En effet, pour refroidir l’air aspiré par l’appareil, cela suppose que la température de celui-ci doit être ambiant. A basse température, l’air refroidit risque de geler. La plupart des déshumidificateurs à compresseur ou par effet Peltier sont dotés d’un mode dégel. Il est donc conseillé d’opter pour ces appareils lorsque la température d’une pièce est autour de 15°, voire plus. En dessous, il faudra se tourner vers les déshumidificateurs dessiccant qui ont l’avantage de fonctionner à basse température.

  4. Le déshumidificateur dessiccant ou à basse température :

    Elle consiste à faire passer l’air humide à travers une roue de silice qui se chargera de décharger son eau. L’eau est ensuite extraite de la roue au moyen d’un ventilateur, avant de couler directement dans le réservoir de l’appareil. Cette technologie est conseillée pour les caves à vin ou sous-sol, où la température des pièces atteignent souvent 0°.
  5. Pourquoi déhumidifier?

    Une fois que l’eau est récoltée par le déshumidificateur, il est nécessaire de l’évacuer. Plusieurs solutions sont proposées : 1. Le réservoir. Tous les déshumidificateurs sont dotés d’un réservoir permettant la collecte des condensats. La capacité du réservoir peut varier d’un appareil à un autre. 2. Le drainage continu. A l’aide d’un tuyau prévu à cet effet, l’eau s’écoule de manière gravitaire – du haut vers le bas. Cette technique d’évacuation d’eau est idéale lorsque vous n’avez pas le temps de vider le réservoir. 3 La pompe de relevage. Certains appareils sont équipés d’une pompe de relevage. Si ce n’est le cas, il est possible de s’en procurer un. La pompe de relevage permet d’évacuer l’eau sur une plus grande distance et surtout de façon mécanique. Il est donc possible d’évacuer les condensats d’une cave vers l’étage supérieur.

    S’équiper d’un déshumidificateur d’air nécessite de prendre en comptes plusieurs critères afin de mieux répondre aux besoins de chacun. Il est donc primordial de déterminer le taux d’humidité ainsi que la température de la surface à déshumidifier.

    La taille de la pièce n’est pas toujours un critère pertinent lors d’un choix d’un appareil. En effet, un déshumidificateur adapté à 60 m² l’est vraiment si on veut, par exemple, faire baisser le taux d’humidité de 70% à 55%. Mais il est moins efficace pour passer de 90% à 50% car cela demande une plus grande puissance de déshumidification. Il faut noter que les surfaces indiquées par les fabricants sont toujours les surfaces maximales. Tout comme la surface d’utilisation, un déshumidificateur qui affiche une capacité de 20 litres par jour n’est possible que dans une pièce avec une hygrométrie de 90% et une température minimale de 25°C. Il s’agit donc d’une donnée réelle mais qui varie selon les climats et les régions.

    Déshumidificateur controlable à distance - Le saviez-vous ?

    Certains appareils peuvent être contrôlés à distance grâce à la fonction wifi. En revanche, seul ALBERT, de la marque StadlerForm permet d’être programmé sur une plage horaire définie. Ainsi vous pourrez faire des économies d’énergies en déterminant une heure de démarrage et d’extinction.

    Pour en savoir plus sur les déshumidificateurs d'air, consultez notre page de guide sur comment choisir un déshumidificateur.

Filtres actifs